Logo et/ou image de titre d'accueil du site

Besoin de services publics

Semaines pénibles pour beaucoup de nos concitoyens. Des maisons inondées pour la deuxième fois en trois ans. Quelques jours après, avant même que les eaux ne se soient retirées, la neige tombée est venue s'ajouter aux difficultés. Tout cela engendre des coûts humains et matériels qui rendent bien dérisoires les argumentations comptables dans lesquels s'avancent certains qui mettent en balance le coût des politiques de prévention et le coût des dégâts à réparer.

On se doit de souligner le dévouement des agents des services publics qui se dépensent sans compter mais chacun sent bien que de cure d'austérité en cure d'austérité, les reculs des services publics dans notre pays affectent nos capacités à faire face aux fléaux des intempéries. Comment accéder aux hôpitaux, aux écoles aux entreprises lorsque les voies deviennent impraticables ? Les services de transports à l'arrêt ? Le réchauffement climatique génère des dérèglements climatiques qu'il va falloir aussi intégrer dans les politiques de préventions à mettre en place.

Mouvements sociaux

Les mouvements de protestation contre les choix gouvernementaux s'amplifient et s'installent de multiples manières à l'initiative des salariés et de leurs syndicats. S'y ajoutent les mouvements de parents, d'enseignants pour l'école dans des villages et des villes. Un début de débat et d'actions s'installe autour des projets de contre réforme éducative. L'Humanité comme l'Humanité Dimanche et l'Humanité.fr donnent beaucoup d'éléments d'informations et organisent des débats très intéressants à suivre. En même temps, ils ont accompagné les mouvements de jeunesse de la semaine. Ils continueront à le faire.

> C'est dans ce contexte que la politique du Président de la République vient d'être sévèrement désavoué lors de deux élections législatives partielles à Belfort et à Cergy. Non pas que la gauche ait été flamboyante loin de là, la droite non plus. Les électeurs ont refusé de se déplacer. C'est une manifestation de plus de la crise de la chose publique, de la défiance qui motive les citoyens. Il n'y a pas de cas où si peu de temps après son élection un président soit tant défié contrairement aux belles images que veulent renvoyer certains médias.

Le spectre de la crise financière hante le monde

Les bourses du monde dégringolent. Il est trop tôt pour parler d'une nouvelle crise financière même si certains économistes ne cachent pas leur pessimisme tant les bulles financières semblent importantes, notamment sur les marchés d'actions américains. L'élément déclencheur de ce repli a été l'annonce de la progression des salaires aux Etats-Unis : 2,9% en un an. Les marchés financiers n'aiment pas que les salariés voient de telle chose se produire ! Une bonne nouvelle pour les salariés en est une mauvaise pour eux ! Pour eux c'est à coup sûr de l'inflation en perspective, donc un resserrement monétaire avec des taux d'intérêts plus élevés.

La question que tout le monde se pose : le pire est-il à venir ? Ou bien est-ce un simple réajustement pour cause de déconnection des marchés avec la réalité.

Censure au nom du secret des affaires

L'hebdomadaire économique Challenges a été condamné par le tribunal de Commerce de Paris à retirer de son site un article sur les difficultés financières de Conforama. Le journal s'était fait l'écho du placement du groupe sous mandat ad hoc qui est une procédure d'aide aux entreprises en difficultés. Le journal a fait appel du jugement.

Ainsi le secret des affaires sert de prétexte pour interdire une information d'intérêt général sur les difficultés d'un groupe qui emploie 8700 salariés en France. En ma qualité de député européen, j'avais voté contre une directive justifiant ce type de censure. En tant que directeur de l'Humanité j'ai exprimé ma solidarité avec le journal censuré. Les enjeux de l'information, de l'accès à l'information reste sous estimés. Si nous n'y prenons garde une page nouvelle sombre peut être en silence en train de se tourner contre le pluralisme des idées et des traitements de l'information et des événements.