Logo et/ou image de titre d'accueil du site

Réponse à la demande de Laurence Forestier

En réponse à votre courrier concernant le deuxième tour des élections régionales, nous tenons tout d'abord à préciser que le score réalisé par le Front national et sa tête de liste Marion Maréchal Le Pen nous inquiète énormément. Nous sommes conscients du danger que représenterait son élection à la tête de la région PACA.
Cependant, nous ne pouvons faire l'économie d'analyser les causes et les responsabilités des uns et des autres qui ont abouti à cette situation dans notre vallée, notre région et notre pays.

1°) Sur le plan de la démocratie:
Il y a eu en 2005 le résultat du référendum et la victoire du NON sur le Traité Constitutionnel Européen. Cette expression claire du peuple a été bafouée par le Président Sarkozy (aujourd'hui dirigeant des « Républicains » dont se réclame votre liste) dès son arrivée au pouvoir en 2007 lorsqu'il en a imposé la copie rebaptisée « Traité de Lisbonne » avec la complicité des députés « socialistes ».
Puis, il y a eu en 2012 un nouveau déni de démocratie dans notre vallée lors de la bataille pour une intercommunalité valléenne. Cette volonté exprimée par 87% de nos concitoyen(ne)s a été violemment rejetée par Monsieur Estrosi et ses amis avec la complicité tacite du nouveau Préfet nommé par le Gouvernement de François Hollande.
Vous avez participé avec nous à ce combat contre l'intégration forcée à la CARF et on vous retrouve aujourd'hui aux côtés de Monsieur Vassallo qui soutenait la CARF et de Monsieur Estrosi qui rêve de nous absorber dans sa Métropole, ce qui supprimerait tout pouvoir de décision dans nos communes rurales. Ce genre de revirements pour des ambitions de carrière n'est pas pour rien dans la montée du Front National.
Nous nous permettons donc de douter de la sincérité de votre engagement et de celui de vos colistiers pour les intérêts de notre vallée.
Ajoutons encore la politique des gouvernements Ayrault et Valls qui renient les promesses du candidat François Hollande et démolissent petit à petit toutes les conquêtes sociales que nos anciens ont mis plus d'un siècle à obtenir.

2°) Sur le plan économique et social:
Nos concitoyen(ne)s souffrent de 30 années d'alternances entre la Droite et une fausse « gauche » qui ont détruit l'emploi et les capacités productives de notre pays sous prétexte de la mondialisation et de « baisse du coût du travail ». Cette concurrence « libre et non faussée », comme la définit les textes européens, conduit à un accroissement sans précédent des inégalités, jetant des centaines de milliers de gens dans le chômage, la précarité et la pauvreté pendant que les plus riches voient leur fortune exploser grâce à la spéculation financière et à la fraude généralisée, utilisant sans vergogne et sans crainte les paradis fiscaux.
Nos Communes sont étranglées financièrement par la baisse des dotations de l'État.
Nos villages voient leurs services publics (écoles, hôpitaux et maisons de retraite, bureaux de poste,...) se dégrader ou disparaître. Nos concitoyens actifs et retraités sont victimes de la baisse de leur pouvoir d'achat. Notre environnement est menacé par l'éventuelle fermeture de notre ligne ferroviaire et l'augmentation du trafic routier.
Tout cela au nom d'une politique de diminution des dépenses publiques que prônent tous les gouvernements successifs afin de favoriser les profits financiers.
Ces choix politiques ne sont nullement remis en cause par votre liste. Ils causent de la colère et du désespoir favorables à la montée du FN.

3°) Sur le plan politique:
Nous nous sommes toujours définis comme le principal adversaire des idées et des partis d'extrême droite. Notre histoire, parfois douloureuse en témoigne: de la bataille du Front Populaire contre la montée du fascisme dans l'Europe des années 30, jusqu'aux luttes contre l'OAS en passant par les combats de la Résistance et contre les sales guerres coloniales. Beaucoup de nos camarades l'ont payé de leur vie contre les prédécesseurs du clan Le Pen.
Les autres formations politiques sont loin d'avoir mené aussi clairement ces combats pour la liberté et la démocratie.
Aujourd'hui, le Front National bénéficie d'une banalisation de son discours haineux et xénophobe car les dirigeants des « Républicains », espérant récupérer les voix du FN, font de la surenchère sur les mêmes thèmes. C'est notamment le cas de messieurs Sarkozy et Estrosi. Or, les électeurs décomplexés par ces discours irresponsables, préfèrent l'original à la copie, comme le prouvent ces dernières élections. Vous et vos amis ont joué là un jeu dangereux qui se retourne contre vous.
Le Parti Socialiste n'est pas non plus sans responsabilité, dans cette montée du vote FN. Il y a bien sûr sa politique de renoncement aux valeurs de gauche. Mais aussi un calcul politicien qui vise à utiliser le Front National pour diviser la Droite et espérer bénéficier d'un sursaut électoral en cas de duel entre candidat « socialiste » et candidat FN lors des élections présidentielles. Il s'agit là aussi d'un jeu très dangereux qui peut se retourner contre ses auteurs.

4°) Sur le plan médiatique:
Pour les raisons tactiques évoquées ci-dessus, le Front National bénéficie de la complaisance de tous les médias publics et privés. Les dirigeants du FN figurent parmi les premiers invités sur les chaînes de radio et de télévision.
Soit dit en passant, les représentants communistes et Front de Gauche sont quasiment interdits d'antenne.

5°) Sur le plan international:
L'irresponsabilité des gouvernements occidentaux dans les divers conflits d'Asie, d'Afrique et du Moyen-Orient a créé des tensions et des guerres partout où nos pays sont intervenus.
D'abord là où les Palestiniens attendent toujours de voir leurs droits à une nation respectés face à la violence de l'État colonisateur d'Israël qui bénéficie du soutien inconditionnel des USA. Cette situation crée un ressentiment très fort à l'échelle mondiale des populations en majorité musulmanes qui se sentent solidaires des palestiniens.
De plus, et depuis très longtemps, les intégristes islamistes ont reçu le soutien des USA pour combattre des régimes pro-soviétiques ou simplement non alignés (Afghanistan, Égypte, Syrie, Irak,...) avec la complicité des régimes les plus anti-démocratiques comme la Turquie, l'Arabie Saoudite et les Émirats du Golfe. Comme Frankenstein, leurs créatures leur échappent aujourd'hui et sèment la terreur et la barbarie dans de nombreux pays, y compris le notre.
Les interventions militaires, dont celle de la France de Sarkozy en Libye, n'ont fait que jeter de l'huile sur le feu, jetant des millions de réfugiés sur les routes pour fuir au péril de leur vie les combats dans leurs pays.
Ces malheureux réfugiés sont utilisés pour développer des discours de haine et de xénophobie tant par la droite que l'extrême-droite.

6°) La dégradation des valeurs de notre société:
Une partie de nos concitoyens vit très durement le délitement des valeurs de solidarité et de fraternité. Parqués dans des quartiers défavorisés, victimes d'un taux de chômage proche des 50%, notamment chez les jeunes et encore plus particulièrement chez les jeunes issus de l'immigration, ils deviennent des proies faciles pour la délinquance, les trafics d'armes et de drogue et, parfois, pour des réflexes communautaires ou intégristes.
L'incapacité de notre société à faire vivre les valeurs de Liberté Égalité Fraternité pour tous, constitue un réel danger pour notre République. Malheureusement, la Droite, comme le FN, surfent sur les conséquences de cette politique pour développer des discours ultra-sécuritaires, liberticides, nationalistes et xénophobes.
Pire, le Gouvernement utilise ces mêmes thèmes pour interdire l'exercice de nos libertés fondamentales, syndicales et citoyennes, en utilisant les attentats et l'état d'urgence.

En conséquence, nous ne pouvons pas nous associer pour mener campagne lors de ce 2ème tour des élections régionales.
Face au danger de l'extrême droite, aux discours ultra-réactionnaires de la liste Estrosi et au manque de courage de la liste socialiste qui se retire du combat, laissant les électeurs de gauche désarmés, nous laissons nos concitoyen(ne)s juger en citoyen(ne)s responsables de la meilleure conduite à avoir.
Nous les invitons à travailler ensemble à la construction d'une nouvelle gauche de transformation sociale, écologique et solidaire.

Soyez assurés de notre détermination à poursuivre notre combat pour une véritable alternative politique.