Logo et/ou image de titre d'accueil du site

Pour notre ligne de vie ferroviaire : passer à la vitesse supérieure !

Lors du Comité de ligne du 13 novembre 2017 à Nice, Monsieur Frossard, responsable de SNCF Réseau PACA, a déclaré que, malgré les travaux en cours, la vitesse de 40 Km/h sera maintenue à la fin de ceux-ci, péjorant ainsi le nombre de circulations italiennes à venir. Sans ces travaux, ajoute-t-il, la ligne aurait été mise à 10 Km/h, voire fermée !

De plus, Monsieur Frossard nous informe que la remise à 80km/h nécessiterait un investissement de 75 millions d’euros et que sans la signature de la révision de la Convention de 1970 entre l’État français et l’État italien, aucune maintenance ne serait effectuée sur la ligne !

Pour ce rétablissement de la vitesse de 80km/h avec une somme de 75 millions d’euros quelles sont les travaux à réaliser? Nous n’en savons rien ! Un rapport demandé à SNCF Réseau par la région PACA (d’un coût pour les contribuables que nous sommes de 80 000 à 90 000 euros d’après la Conseillère Régionale Madame Boetti-Forestier), n’a toujours pas été communiqué à ce jour ! Ce rapport nous permettrait, de mieux comprendre l’ampleur des travaux (s’ils se justifient) à réaliser avec une telle somme.
Le contrat de plan État/Région, ramené de 18,2 millions à 10 millions au début de 2016 par Monsieur Estrosi lors de sa présidence de la région PACA et voté par la conseillère régionale de notre vallée madame Boetti-Forestier, hypothèque gravement la remise à la vitesse maximale de la ligne soit 80Km/h ! A ces 10 millions, il faut ajouter les 2 millions du département des Alpes-Maritimes et les 300 000 euros de la CARF.

La majorité actuelle de la région PACA ne répond pratiquement pas aux courriers qui lui sont adressés, ce qui témoigne un certain dédain pour ses administrés !