Logo et/ou image de titre d'accueil du site

Un beau rassemblement pour la défense de notre ligne de vie

Objectif : la pérennisation de la ligne.

Le dimanche 03 septembre 2017 s’est tenu, à l’appel de l’Association des Amis du Rail (AAR), soutenu par le Comité Franco-Italien et la municipalité de Breil sur Roya, un rassemblement place de la gare qui a vu la participation de plusieurs centaines de personnes avec de nombreux élus Français et Italiens.

Ce rassemblement, qui fut un succès, a mis en avant l’intérêt que portent nos populations pour cette ligne de vie.

En effet, après de nombreuses luttes menées par nos amis Italiens, l’Etat italien a débloqué 29 millions d’euros permettant l’engagement des travaux. Le Comité Franco-Italien de notre vallée envisage de poursuivre son action afin d’obtenir l’attribution des crédits prévus pour la suite des travaux soient :

- des 10 millions d’euros dans le cadre du contrat de plan 2015-2020 Etat-région PACA (l’ancienne majorité régionale de gauche avait prévu 19 millions d’euros !),

- des 2 millions du département des Alpes Maritimes,

-et des 300 000 euros de la CARF.

Ces crédits permettront-ils de retrouver la vitesse normale de la ligne de 80 Km/heure ? Ainsi, avec la signature de la renégociation équilibrée de la Convention de 1970 entre l’Etat Français et l’Etat Italien, la pérennisation de la ligne pourrait être assurée.

Le Parti communiste toujours présent.

Le Parti Communiste Français a toujours soutenu les transports en commun et en particulier le ferroviaire. Il en est ainsi lorsqu’il participa au gouvernement de 1981 à 1984 avec le ministre d’Etat Charles Fiterman, puis de 1997 à 2002 avec Jean Claude Gayssot.

En 2002, la SNCF, seule, transportait 55 milliards de tonnes Km de marchandises, en 2015 se ne sont plus que 19,9 milliards de tonnes Km pour la seule SNCF et 33,1 milliards pour l’ensemble des opérateurs ferroviaires. La différence entre les 55 milliards et les 33,1 milliards/Km de tonnes Km sont passés sur la route avec des milliers de camions supplémentaires et la pollution et les dégradations qui vont avec ! Notre vallée pourrait, demain, avec l’ouverture des deux tunnels, si rien n’est mis en place, subir un déferlement de camions de transports internationaux de gros tonnages. Nos 5 maires de la vallée viennent de prendre leurs responsabilités avec un arrêté commun afin d’interdire les véhicules de plus de 19 tonnes !

Une désorganisation organisée !

La mise en concurrence, tant vantée par nos technocrates de Bruxelles et nos édiles ultralibéraux qui devait faire des miracles, n’a fait que désorganiser une entreprise SNCF reconnue dans le monde entier pour sa technicité et son organisation. D’ailleurs, il en est de même pour les autres entreprises publiques EDF, France-télécoms, etc…

Un cache-misère

La volonté affichée par les élus de l’actuelle majorité régionale de mettre en concurrence l’attribution des transports ferroviaires TER en PACA n’est que poudre aux yeux pour se dédouaner d’une mauvaise politique des transports menée dans cette région depuis de nombreuses années. En effet, l’infrastructure appartient à l’Etat via SNCF Réseau qui en assure l’entretien et le fonctionnement (postes d’aiguillages, et…). Le matériel roulant est fabriqué en France par seulement deux constructeurs : Alstom et Bombardier. Qui peut être la variable entre les opérateurs ferroviaires si ce ne sont que les conducteurs et les contrôleurs ?