Logo et/ou image de titre d'accueil du site

La déshumanisation sur les rails

La réforme ferroviaire que nous avons combattue aux cotés des Cheminots produit ses premiers effets négatifs.

Le réseau des Trains Express Régionaux (TER) en est la première victime.
La fermeture annoncée des gares de Tende, Sospel, la Trinité pour la ligne de Breil et Menton Garavan, Carnolès, Villefranche-sur-Mer pour le littoral contribue à une première étape de la déshumanisation des gares et prochainement des trains avec la suppression des contrôleurs.
Des mesures dictées par la rentabilité financière pour répondre, entre autre, aux économies demandées à la SNCF par le Conseil Régional, autorité organisatrice du réseau TER.

Dans cette logique, le risque est grand de voir prochainement les dessertes modifiées suivant les territoires desservis.
Nous refusons fermement que le service public ferroviaire soit sacrifié et réfutons les arguments avancés par la SNCF selon lesquels la « modernité » voudrait que la présence humaine soit remplacée par les nouvelles technologies.
Les usagers et la population ont besoin d'un transport de qualité.

Aussi nous soutenons l'action des associations d'usagers et des Cheminots. Nous serons à leurs côtés lors de la manifestation organisée le 6 octobre à 14h00 sur le parvis de la gare de Nice.

Valérie TOMASINI - Francis TUJAGUE Conseillers Départementaux Front de Gauche des Alpes-Maritimes. Le 21/09/2018